· 

Nouvelle vague

Pas question de cinéma ici, mais bien de cette foutue pandémie qui perturbe encore notre vie au quotidien ! Aux Pays-Bas, il n'y a guère de changements depuis mon dernier billet.

Sauf que les réunions hebdomadaires (le dimanche !) pour faire le point sur la crise laissent selon la presse des traces dans l'équipe gouvernementale.

 Des voix s'élèvent pour dénoncer le temps perdu pendant les vacances d'été par le gouvernement pour développer les test rapides en temps voulu.

Depuis le début, la crise est gérée par  Mark Rutte et son ministre      (photo Nos)                                               de la santé. Les autres membres du gouvernement se sentent mis à l'écart : lorsque certains réclamaient il y a peu la fermeture des commerces et des lycées et voulaient imposer un couvre-feu dans les grandes villes du pays, d'autres  ont pensé que c'était une mesure trop brutale et s'y sont opposés.

Le compromis trouvé alors a été de décider pour 15 jours de la fermeture des musées, des cinémas, des théâtres et des bibliothèques.

 Quand certains annoncent que la fermeture de la restauration durerait jusqu'à la mi-décembre, le secrétaire d'État aux Affaires économiques déclare le même jour  à la télévision le même soir qu'une telle chose n'a pas encore été décidée.

 

Coté contamination, les chiffres s'orientent plutôt vers une baisse générale. Au cours des sept derniers jours, il y a eu 25%  de tests positifs en moins que la semaine précédente. Le taux d'occupation des hôpitaux diminue chaque jour,  tout comme le taux de mortalité.  Donc pas de grands changements en vue dans la gestion de la crise : on est loin de la France et de sa manière singulière de gérer la crise à coup d'attestations, d'interdits, de verbalisations... Comme je te comprends, Stan, dans ton dernier commentaire.

En attendant, on s'interroge toujours sur notre venue en France pour les fêtes de fin d'année : la seule certitude reste cette période de quarantaine à notre retour !...

 

Week-end "ordinaire" à Schoorl où l'insouciance          Le parking de la plage d'Hargen aan Zee était bondé

règne ! Les mesures de distanciation ne sont pas          et les jeunes s'y sont retrouvés pour faire pétarader

très respectées !                                                                       leurs scooters ou motos !

 

Cette année, les défilés traditionnels pour fêter Sinterklaas ont tous été annulés à cause du coronavirus. La télévision  néerlandaise a développé un scénario spécial pour expliquer la situation aux jeunes enfants avec un feuilleton quotidien.

Quelque 2,2 millions de téléspectateurs ont regardé l'émission de samedi dernier montrant l'arrivée de Sinterklaas aux Pays-Bas, dans le village fictif de Zwalk : c'était le coup d'envoi de trois semaines de festivités avant le principal événement de remise de cadeaux du 5 décembre.  

                                                                                                                                                             (photo Dutchnews)

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    sylvie (vendredi, 20 novembre 2020 15:15)

    Qui est Sinterklaas ? Désolée si tu as déjà expliqué, Gérard....

  • #2

    Gérard (vendredi, 20 novembre 2020 19:02)

    Sylvie, à la fin du billet, il y a le mot "Catégories" avec des mots-clés en vert (liens). Si tu cliques sur "Sinterklaas", ça te renvoie sur tous les articles du blog parlant de Sinterklaas ! Elle est pas belle, la vie ?
    Ps : rappelle-moi le prénom de ton aîné ! �