· 

Le Vauban hollandais

Tu as raison, Didier, pour ton dernier commentaire ! "Naarden, on dirait du Vauban !" C'est l'ingénieur hollandais van Coehoorn qui a participé à la modernisation des fortifications de Naarden dans les années 1680. Et... c'est un contemporain de Vauban, connu pour ses innombrables  fortifications et places fortes sur le territoire français. Elles présentent des caractéristiques presque identiques avec celles que l'on trouve dans les Provinces Unies (ancien nom  du Royaume de Hollande)

Les deux hommes étaient passés maîtres dans l'art de la poliorcétique !

 

La poliorcétique : technique du siège des villes ou places fortes, aussi bien pour l'attaque que pour la défense. Voilà comment on apprend un nouveau mot et qu'ainsi l'on découvre deux spécialistes de la poliorcétique : Vauban et van Coehoorn, celui que l'on surnomma le "Vauban hollandais".

 

1641-1704 : soldat et ingénieur militaire, il participe à la défense de Maastricht en 1673 lors de la guerre de Hollande. Il entreprend de construire des places fortes pour défendre Amsterdam et la Hollande (Nimègue, Bréda,Venlo,  Berg-op-Zoom...)

Il aura souvent recours au système d'inondations dans ses fortifications de sorte que les points faibles pouvaient être inondées si nécessaire.

 

1633-1707 : il est né à Saint-Léger-de-Foucheret (aujourd'hui Saint-Léger-Vauban) à une vingtaine de kilomètres d'Avallon, ma ville  natale !

Il a habité le château de Bazoches grâce à la somme de 80 000 livres qu'il a reçue de Louis XIV après la prise de Maastricht.

Il a bâti de toutes pièces ou remanié une centaine de places dans le Royaume.


Les deux hommes ont une philosophie semblable en ce qui concerne les systèmes de fortification : ils adaptent la fortification à la nature du terrain, plutôt que d'essayer d'établir une forme géométrique sur un terrain inadapté. Là où leurs méthodes diffèrent, c'est quand Vauban utilisent des principes simples alors que les forteresses de van Coehoorn pouvaient surprendre  les assaillants avec de nouvelles défenses et des tirs provenant d'endroits inattendus.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    sylvie (jeudi, 08 octobre 2020 19:31)

    Bon, j'ai donc appris un nouveau mot : poliorcétique, mais je vais avoir du mal à le caser dans la conversation ; c'est malin : t'aurais dû écrire ton article plus tôt, quand je parlais encore de Vauban à mes étudiants (tu as 7 mois de retard)…. Au fait, y'en a un qui défend Maastricht, l'autre qui le prend... les hollandais ont pris la pâtée ?