· 

Gefeliciteerd !!!

 Au début, c’est à dire, avant le confinement, j’avais déjà pensé à une fête un peu conséquente...

 J’avais voulu réservé au Strand Paviljoen de Haargen aan zee pour un « borrel » sur la terrasse, face à la mer, mais ils m’avaient répondu qu’ils ne faisaient pas de réservations pendant le week-end...

Un mardi soir, ça aurait eu moins de charme, d’autant que, pour une fois, le 1er juin tombait le lundi de Pentecôte !

 Et puis le confinement est arrivé et avec lui la fermeture des cafés. Mais quel soulagement quand les Pays-Bas ont annoncé une réouverture des terrasses le 1er juin et non le 2 comme en France. Cela me permettait d’aller jusqu’au bout de notre « plan B » : une fête sur la terrasse commune de notre résidence. Le Président de la copropriété m’en a donné l’autorisation en me demandant de limiter les convives à 10... Finalement nous étions 14, mais les mesures « covid 19 » s’étaient relâchées.

Qui dit "Anniversaires" dit forcément "Chiffres" ! Cette année, les chiffres parlaient d’eux-mêmes : 1956 pour 64 ans et 1964 pour 56 ans ! Sans compter nos 10 ans de mariage !

En travaillant sur la carte d’invitation et en essayant de mettre en évidence ces chiffres qui se reflétaient l’un l’autre, j’ai vite pensé à une carte à jouer. Et voilà le travail !

 

 

Seraient là, des collègues français, des collègues néerlandais, un collègue canadien avec sa femme irlandaise, la prof de néerlandais de Gérard et bien sûr, nos voisins Roel et Carla.

Nous avions tout le week-end pour préparer.

Pour que les gens ne restent pas côte à côte à table, nous avons fait le choix de petites verrines de humus (carottes et betteraves) et de petites barquettes individuelles en feuilles de bananier (rillettes de maquereau sur lit d’endive dans les unes et Fourme d’Ambert-pomme verte dans les autres) cuisinés par Gérard. Hummm !    

Il y avait en plus son fromage de tête que tout le monde a vraiment apprécié, même les Néerlandais ! On s'est bien gardé de leur dire comment il avait été fait... L'important, c'est qu'ils l'aient apprécié ! Seuls les Français ont su et sont repartis en fin de soirée avec une tranche soigneusement emballée !...

Pour ma part, j’ai confectionné des petits cakes aux légumes et en dessert : pure mousse au chocolat et babas individuels agrémentés d’une fraise reposant sur une crème pâtissière. Babas mouillés d’eau de vie de poire (Bah oui, on était à court de rhum. Mais ce jour-là, Agathe, ma collègue qui a de la famille à La Réunion nous a offert... du rhum arrangé !)

Evidemment, nous avons commencé la soirée par de la soupe angevine et continué par du Saumur blanc et du Châteauneuf-du-Pape.

La terrasse et la météo furent idéales pour la soirée : la « Commission jardin » de la communauté avait travaillé d’arrache-pied pour rendre les plantes impeccables, les fleurs de la table centrale avaient même été changées !

Carla m’a aidé à accrocher les fanions « GEFELICITEERD » et les ballons en forme de chiffre (typiques pour les anniversaires aux Pays-Bas) en me disant que ce ne devrait pas être à moi de décorer pour Mon anniversaire.

Nous avons fait un petit clin d’œil à l’ami Covid en affichant les règles à respecter et tout s’est bien passé dans l’ambiance multiculturelle que nous aimons ici et à l’Ecole Européenne.

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Sylvie (mardi, 09 juin 2020 19:29)

    Bon, j'ai encore loupé vos anniversaires - j'ai tourné la page du calendrier où ils s'affichent dimanche soir en rentrant de Bretagne : soit le 7 juin.... Quelle mauvaise idée de naître en début de mois ! GEFELICITEERD quand même....
    Au fait, j'aurais bien goûté les rillettes de maquereau sur lit d’endive et la Fourme d’Ambert-pomme verte...