· 

Le TEFAF 2020

Lors d'une visite du PAN d'Amsterdam, salon d'antiquités et d'art contemporain en novembre dernier, nous avions entendu parler du "must des must" en ce qui concerne les salons d'art, d'antiquités et de design : le TEFAF (The European Fine Art Fair) qui a lieu chaque année à Maastricht, dans le sud des Pays-Bas.

280 participants,  des galeries prestigieuses venues du monde entier  pour présenter aux collectionneurs privés, conservateurs, mécènes, professionnels du marché de l'art et autres amateurs d'art du monde entier les plus belles oeuvres de leurs collections :  peintures de maîtres anciens, antiquités, art moderne et contemporain, photographie, bijoux, design du XXe siècle et  œuvres sur papier.

Pour avoir un aperçu, vous pouvez jeter un coup d’œil ici (catalogue à partir de la page 40) : c'est inouï ce que l'on peut y trouver !... à des prix défiant toute concurrence : nous en avons vu quelques-uns concernant des ouvrages rares comme les 9 volumes consacrés aux oiseaux de "Histoire naturelle, générale et particulière..." du Comte de Buffon, édition originale de 1776 à 14 500€ pièce ! Ou encore le "Discours astronomique" de l’Ecossais James Bassantin publié en 1557, un recueil grand format copieusement illustré sur le calcul des positions planétaires, avec pas moins de 175 gravures sur bois : vendu 720 000€ !

Autant vous dire que la majorité des prix des œuvres présentées lors de ce salon ne figuraient pas en toutes lettres : il fallait demander au vendeur... Un autre monde ! Quand on voit les voitures garées dans les parkings du salon, le nombre de jets privés qui arrivent chaque jour sur l'aéroport de Maastricht, le décorum du salon, les décors réalisés pour l'occasion, les toilettes de ces dames ou de ces messieurs, on se dit qu'il y a de l'argent qui circule...

Tout comme le coronavirus qui, malgré le redoublement des précautions d'hygiène, a fait son apparition en deuxième semaine et a obligé les organisateurs à fermer le salon !

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0