· 

L'eau aux Pays-Bas (6)

« Nederlands is waterland », les Pays-Bas sont le pays de l'eau. L'eau revêt, en effet, une importance capitale : 60 % des activités économiques sont situées en zone inondable, qu'elles soient au-dessous du niveau de la mer (26 % du territoire) ou purement et simplement inondables (29 % du territoire), sans compter le fait que 100 000 personnes, sur les 17 millions qui composent la population totale, vivent dans des zones situées hors du périmètre protégé contre les inondations.

 Aux Pays-Bas, le  Rijkswaterstaat est l'agence publique qui réalise  les travaux d'infrastructures (écluses, entretien des digues et des canaux...) que nécessitent la politique de l'eau. Parallèlement, les douze provinces du pays sont chargées de la planification de l'espace, de la gestion des eaux souterraines, de la création et du contrôle des agences de l'eau

 

Les vingt-trois agences de l'eau gèrent les systèmes aquatiques et assurent la défense contre les inondations, ainsi que l'approvisionnement en eau et la préservation de sa qualité, outre le transport et le traitement des eaux usées. Elles entretiennent 3 400 kilomètres de digues principales et 14 000 kilomètres d'autres digues plus petites. Ces institutions, dont l'origine remonte au Moyen-Âge, sont composés de représentants des habitants (des élections ont eu lieu en mars dernier) et des parties prenantes concernées par la politique de l'eau, désignés pour quatre ans.

Les trois-cent-quatre-vingt-dix communes des Pays-Bas sont chargées de la planification sur leur territoire, de la collecte des eaux usées et de leur transport, de l'assainissement urbain et de la collecte des eaux pluviales.

Le coût total annuel de la politique de l'eau s'élève chaque année  à environ 8 milliards d'euros.

 (source : Etude de législation comparée menée par le Sénat français en 2016) 

 

Dans la région où nous vivons, on peut observer tout ce qui est mis en place autour des "slots" (les nombreux petits canaux qui sillonnent les polders) : barrage manuel, barrage électrique, moulin équipé de vis sans fin pour pallier aux inondations...
Chaque année, on peut assister au curage des canaux : l'eau doit pouvoir circuler sans entrave.

Écrire commentaire

Commentaires: 0