· 

Du côté d'Anvers

Petit week-end du côté d'Anvers où je rejoins Emmanuelle de retour de la Touraine. Nous avons failli nous retrouver à la Gare Centrale d’Anvers, inaugurée en 1905,  surnommée dans le temps la Cathédrale du Rail. Il faut dire qu'elle en impose : bâtie sur la Astridplein, elle  est composé d’une  structure métallique couvrant les quais et d’un bâtiment en pierre. La coupole de 43 mètres de haut, 186 mètres de long et 66 mètres de large a été aménagée entre 1895 et 1899.

La gare  était à l'origine une gare terminus où les trains devaient faire demi-tour : mais depuis sa rénovation entre 2000 et 2009 (création de deux niveaux souterrains et percement d'un tunnel reliant la gare et le nord de la ville), tout a changé !

Un édifice impressionnant !

 

Pas de van Eyck, pas de Hans Memling ou Quinten Metsijs, pas de Rubens, de Van Dyck, pas de James Ensor ou Rik Wouters, pas de Titien, Frans Hals ou encore Rodin... Le Musée des Beaux-Arts de la ville est fermé depuis 2011 pour cause de travaux !

Heureusement, il reste quelques musées passionnants à visiter à Anvers, à commencer par le plus récent - 2011 - le MAS (Musée Aan de Stroom) avec son architecture particulière. Outre l'histoire de la ville à travers l'Escaut, son port, son activité commerciale, la vie autrefois..., il possède une magnifique collection d'art pré-colombien !

Le Musée Plantin-Moretus est un petit bijou ! Déjà par son architecture, ensuite par son histoire ! A l'origine, c'est une imprimerie-maison d'édition créée par le Français Christophe Plantin en 1555, puis reprise plus tard par la famille Moretus. Une vraie société multinationale pour l'époque !

Anciennes presses, copies de publications que l'on peut  feuilleter à loisir comme le livre de botanique de Dodoens ou encore la Bible de Gutenberg... ou encore une multitude de cartes géographiques : on y a retrouvé celles de la Vallée de la Loire, de Tours à Saumur !

Situé dans l'ancienne "Maison des bouchers" - de l'extérieur, les vitraux font plutôt penser à une église - le Musée de la musique rassemble une quantité impressionnante de vieux instruments de musique : il suffit de télécharger une application sur son mobile pour pouvoir les écouter ! C'était très plaisant !

 

Seul point négatif de nos visites : les commentaires de tout ce qui est exposé sont en anglais et en néerlandais ! Exit le français ! C'est vrai que nous sommes en territoire flamand, mais quand même ! Jusqu’où va le sectarisme au point d'ignorer ceux qui parlent le français, les Wallons belges !

C'est quoi, déjà, la devise de la Belgique ? Ah oui ! "L'union fait la force" !...

 

La Grand-Place du  Marché est un des plus beaux endroits de la ville. Y trône une statue de Jeff Lambeaux censée expliquer l'origine du nom de la ville Anvers ou Antwerpen en flamand : " Hand werpen", littéralement "jeter la main".  Selon la légende, un géant demandait un important péage à tous ceux qui voulaient remonter le cours de l'Escaut. Ceux qui ne payaient pas voyaient leurs mains tranchées par le géant. Un jour, un soldat romain, Silvius Brabo aurait réussi à le tuer et, pour venger a posteriori ses victimes, coupa la main du géant et la jeta dans le fleuve.

Les spécialistes pensent que le nom d'Antwerpen viendrait plus prosaïquement de aan het werpen qui désigne la jetée d'un port.

Les statues de la Vierge sont présentes en grand nombre au coin des rues de la ville : on en compte plus de  160 !

La cathédrale  Notre-Dame accueille deux célèbres peinture de Rubens dont le triptyque Descente de croix, mais c'est dans l'église Saint-Jacques que l'on trouve son tombeau !

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Sylvie (dimanche, 01 décembre 2019 18:54)

    Super : j'ai appris plein de choses (comme souvent sur le blog). Je m'inscris pour une visite d'Anvers - à quand la réouverture du musée ?