· 

Week-end musical

Tout a commencé jeudi dernier quand Carla est venue frapper à ma porte pour me proposer un billet d'entrée à un concert de jazz au Bimhuis d'Amsterdam. Son cousin qui devait l'accompagner étant malade, il ne pouvait s'y rendre.

J'ai accepté la proposition car il ne s'agissait d'un concert anodin, mais de celui de Jasper Van't Hof, l'un des plus grands musiciens de jazz néerlandais. Pianiste, organiste, claviériste de jazz, il a démarré sa carrière de jazzman dans les années 70. Touche-à-tout, il a joué avec les plus grands (Keith Jarret, Archie Shepp...) au sein de formations diverses et variées, mêlant le jazz et le rock, jouant du jazz fusion, s'essayant à la musique électronique ou la musique africaine avec Angélique Kidjo...

Jeudi dernier, Jasper Van't Hof a joué pendant deux heures au Bimhuis dans différentes configurations (trio, quintet de saxophones et surtout avec des membres de son ancien groupe Pork Pie, Philip  Catherine à la guitare  et Aldo Romano à la batterie). Rien que ça, cela valait le déplacement ! Certes, une formation vieillissante (plus de soixante-dix chacun), mais toujours aussi efficace !

La soirée a été ponctuée par la remise d'un prix à Jasper Van't Hof, le Buma Boy Edgar Prijs, venant couronner l'ensemble de sa carrière, . L'occasion avec ses complices d'un jour de raconter, souvent de façon joviale, de très nombreux souvenirs de ses concerts à travers le monde. Je n'ai pas tout compris - même si Carla m'en a traduit une partie - mais de les voir se bidonner sur scène, fut communicatif...


Vendredi soir, direction la grande église Saint-Laurent d'Alkmaar en compagnie de nos voisins Carla, Esther, Roel et Willem. Au programme de la soirée, le Messie d'Haendel avec la Philharmonie d'Amsterdam accompagné par les Choeurs d'Alkmaar.

Une très bonne soirée même si l'on peut regretter le manque de sonorisation pour la partie solistes  (soprano, mezzo-soprano, contralto, ténor et basse) que, du fond de l'église, l'on avait un peu de mal à entendre.

A noter, qu'après le psaume n°31 intitulé "Lift up your heads", ça a été le moment de la pause au cours de laquelle on a eu droit à une consommation (eau, vin blanc, vin rouge, bière) - le prix faisant partie intégrante de notre billet d'entrée. C'est une tradition ici aux Pays-Bas !


Dimanche après-midi, direction le cinéma ultramoderne "Vue" d'Alkmaar. Rien à voir avec notre petit cinéma associatif de Bergen et sa salle de 100 places assises !

Ici, c'est 10 salles ! Celle dans laquelle on est allé en comptait plus de 400 ! Écran immense, salle superbes fauteuils en cuir, un son assez bluffant... 

Tout pour apprécier le biopic musical que nous sommes allés voir : "Bohemian rhapsody".

Il parait qu'en France, les critiques ont été très partagés sur le film. Nous, nous avons été emballés par Freddie Mercury et sa musique. Franchement, nous avons passé un excellent moment. Personnellement, j'ai vibré, j'ai eu des frissons, limite larme à l’œil en réentendant  les plus beaux morceaux de Queen.

L'histoire de la création de la chanson phare qui a donné son titre au film ou le concert mythique de Wembley... Rien que ça, ça valait le coup !

Vous avez oublié à quoi ça ressemblait ? Vidéo à suivre !...

Ah, j'allais oublier. Dix bonnes minutes de pubs, le film qui démarre et en plein milieu, l'écran noir, puis le mot PAUZE en grand ! 15 minutes d'entracte, les gens qui descendent des gradins pour aller chercher un verre, des bonbons, des pop-corns...

Il y a des jours où l'on regrette les Studio de Tours...

 

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    stan (samedi, 29 décembre 2018 22:18)

    salut , mais on ne peut pas tout avoir et la royauté et le capitalisme triomphant sans la pub qui fait fonctionner tout ce système , mais j'avoue que le film vaut le coup même avec coupure pour permettre de faire marcher le" petit commerce"

  • #2

    Gérard (lundi, 31 décembre 2018 11:41)

    Dans notre petit cinéma associatif de Bergen,
    Vu le prix des billets dans ce cinéma multiplex, je trouve ça un peu dommage... même si on voit la même chose dans notre petit cinéma associatif de Bergen. Là, vu la taille, c'est plus convivial.
    Mais c'est comme ça, on ne se refait pas ! Quelqu'un qui boit son verre de blanc ou son café, ça ne me dérange pas... mais quelqu'un qui fait du bruit en bouffant du pop-corn ou des bonbons, là j'ai plus de mal ! On est sectaire ou on ne l'est pas !