· 

Quelques aléas...

Ça a commencé le 4 décembre et un rendez-vous au RDW (Service d'immatriculation des véhicules ) dans la banlieue d’Amsterdam : comme nous sommes installés ici pour un certain nombre  d’années, obligation nous est faite d’immatriculer  la voiture aux Pays-Bas !

Je m’y rends avec mon voisin néerlandais qui s’est proposé afin de m’aider dans mes démarches. Je croyais que j’allais avoir droit à un contrôle technique comme en France : en fait, le contrôleur s’est contenté de chercher où se trouvait la plaque d’identification de la voiture, puis de passer un quart d’heure à tapoter sur son ordinateur…

Retour à l’accueil avec le document qu’il me fournit. Je règle la somme de 140€50 et la personne qui encaisse m'explique qu’il faut mettre le document du contrôleur, plus deux autres fiches de renseignements remplies à la maison dans une grande enveloppe à déposer dans une boîte à lettres présente dans le hall d’accueil.

 Je me réjouis : les formalités ont duré à peine 30 minutes. Maintenant, je dois attendre d’être inscrit au Registre des immatriculations pour faire poser mes nouvelles plaques.

  Deux jours plus tard, je reçois un courrier du Belastingdienst (Service des impôts) me disant qu’il manquait dans mon dossier le document BPM014 ! Je m’étonne, téléphone au RDW en demandant pourquoi on ne m’a pas prévenu qu’il fallait joindre le BPM14 lors de mon rendez-vous à Amsterdam. On m’explique alors que les 2 services n’ont rien à voir  entre eux et que c’est pour cela qu’on ne m’a rien dit…

 

Je trouve le fameux BPM014 sur internet et commence à le remplir avec mon voisin. Retrouver le prix d’achat en 2002, remplir  avec toutes les caractéristiques du véhicule et se lancer dans des calculs savants : en fonction du taux d’émission de CO2, compléter avec le bon pourcentage d’amortissement (?), tenir compte du kilométrage, calculer  sur des lignes et des lignes pour trouver le montant de la taxe dont je dois m’acquitter.

Après plus d’une heure trente de lecture (10 pages d’explications !) de traduction, de calculs, nous baissons les bras. Mon voisin qui va passer une semaine à Amsterdam me dit qu’il va se renseigner à gauche et à droite pour essayer de remplir le BPM014 de son côté…

Moi, pendant cette semaine, je retéléphone au RDW pour leur demander s’ils peuvent me fournir une copie de ma carte grise, carte que j’ai dû leur donner lors de ma 1ère visite. Que nenni ! Tant que mon dossier n’est pas bouclé, je n’ai pas le droit de conduire ma voiture !!!

J’attends le retour de mon voisin avec impatience quand, entre-temps, je reçois un courrier du Belastingdienst m’informant que, venant d’arriver aux Pays-Bas, je pourrais sous certaines conditions bénéficier d’exemption de la taxe si ma voiture est arrivée en même temps que notre déménagement !!! Pour cela, je dois remplir le document BPM050 à télécharger sur internet !

Echange de courrier   -  en anglais  - avec le Belastingdienst pour savoir ce que je dois faire car la situation devient inextricable ! Je tombe par chance sur une personne qui me renseigne sur l’ordre des formalités à remplir.

Je remplis tout seul de mon côté le BPM050  à l’aide de ImTranslator, module de Firefox : il faut bien ça ! J’envoie le PDF au service concerné qui en accuse réception deux jours en me précisant que la décision finale peut prendre quelques semaines !!!  PRENDRE SON MAL EN PATIENCE…

L’EXEMPTION DE TAXE m’est confirmée le 13 janvier par mail ! Je la renvoie aussitôt, accompagnée du formulaire BPM014  dans un autre bureau du Belastingdienst. Nous avons réussi finalement à compléter le BPM014 avec notre voisin : il a suffi d'extraire le document au format PDF, de commencer à le compléter et tous les calculs se sont affichés en direct live ! Un comble ! Alors qu'on s'était pris la tête à en faire un tirage papier d'abord pour éviter les erreurs ! Si on nous avait dit de faire comme ça depuis le début !... Trop simple !

L’accusé de réception reçu le 15 janvier me dit que mon dossier est COMPLET !... Et qu’il ne me reste que quelques jours à patienter !!!

 

Dans le même temps, je cherche une nouvelle compagnie locale pour assurer ma voiture ici. Je trouve assez vite, mais entre la signature du contrat (après tchat en direct et en anglais pour répondre aux questions que je me pose + échange de mails avec la MAIF en France pour faire valider 10 ans de conduite sans accident… qui donne droit à une baisse de ma cotisation mensuelle !) et la validité, il faut encore attendre 4 jours !!!

Le 21 janvier, je reçois ENFIN par  courrier postal mon autorisation de circuler aux Pays-Bas : elle se présente sous la forme d'une carte à puce et remplace la carte grise française ! Je peux finaliser mon assurance et prendre rendez-vous dans un garage local pour faire poser mes nouvelles  plaques made in NL ! Le 23 janvier, c’est fait !!!

Le lendemain, je reçois du  Belastingdienst une première taxe à payer pour pouvoir rouler aux Pays-Bas  (eh oui, il n’y a pas d’autoroutes payantes ici, alors faut bien taxer l’automobiliste d’une autre façon !)

Et cette semaine, ma première contravention (en néerlandais : "verkeersboete) pour excès de vitesse (58 km/h au lieu de 50 !) Ben oui, j'ai perdu la main avec toute cette attente !!!

Tout ça en allant chercher à la mairie de Bergen un nouvel autocollant à coller sur mon pare-brise, autocollant qui me donne le droit de stationner gratuitement sur la parking proche de notre appartement ! 12€50 l'autorisation !

Ici, aux Pays-Bas, on paie pour tout, il faut le savoir !

Quelques aléas...