· 

Rien que deux jours...

 

 

... c'est le temps que la neige aura tenu ! Et comme il ne neige qu'une fois tous les trois, quatre ans selon nos voisins, c'était bien d'en profiter pendant ce court moment...

 

Se balader sur les sentiers enneigés, rencontrer  un père Noël en mauvaise posture, être doublé par un engin qui dégage la neige sur les pistes cyclables (on est aux Pays-Bas quand même !)

 

Marcher jusqu'au bord de la mer en espérant voir les dunes sous la neige tombée la veille. Mais le soleil, le vent et les quelques averses de la matinée ont eu raison de la neige dont il ne reste ici et là que quelques traces encore visibles. Ce sera pour une autre fois...

Marcher sur la plage pratiquement déserte en cet après-midi ensoleillé. Deux couples de randonneurs et deux cyclistes. Ces derniers s'arrêtent au beau milieu de la plage vers une masse sombre que j'ai du mal à identifier de loin. Une voiture de garde-forestiers stoppe à leur hauteur. Puis tout le monde repart de son côté.

Quand j'approche un peu plus près, je finis par reconnaître la silhouette d'un jeune phoque immobile sur le sable. Quel spectacle étonnant ! Il ne bouge pas, sauf à tourner la tête, comme pour vous supplier. Pourquoi est-il là, seul ?  Est-il en train d'attendre sa mère qui  attend peut-être le retour de la marée pour venir le récupérer ?

En tout cas, je ne m'approche pas trop pour ne pas l'effrayer. Mais je reste là de longues minutes, à distance, tant ce moment de communion avec la nature est fort.

Aux dires de ma voisine et de ma prof de néerlandais, c'est vraiment quelque chose d'unique et de rare que d'avoir pu voir ainsi un tel animal de si près !

Le soleil descend rapidement à l'horizon. Il va être temps de rentrer ! Je souhaite bonne chance au jeune pinnipède avant de reprendre le chemin du retour vers Schoorl.

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    michelineduffaud@wanadoo.fr (mardi, 19 décembre 2017 20:53)

    Les photos sont très belles. Et le bébé phoque ! Ah le bébé phoque !
    Tu as une prof de Néerlandais ? Où en es-tu de l'apprentissage ? Et Emmanuelle ?
    Bises