· 

Un petit tour à Zaandam

Suite à un billet sur la ville de Hoorn et la Compagnie des Indes Orientales (VOC pour les Néerlandais), l’ami Stan a attiré notre attention sur la venue du tsar Pierre le Grand dans la ville de Zaandam à la fin du 17è siècle.

 

25 minutes de train depuis Alkmaar nous ont permis de rejoindre cette ville située au nord d’Amsterdam. A la sortie de la gare, c’est le grand plongeon dans le « kitchissime » avec les façades de la gare et de la mairie toute proche, les aménagements de la rue principale vouée au commerce avec son canal aménagé, ses cascades artificielles et son hôtel 4 étoiles composé d’un empilement de 70 maisons traditionnelles de la région ! Bonjour les couleurs !

Ancienne cité industrielle, Zaandam ne présente pas beaucoup d’attrait touristique si ce n’est  le site du Zaanse Schans qui permet de se replonger dans la vie des Néerlandais aux 18è et 19è siècles avec ses  maisons en bois, ses moulins, ses granges et ateliers authentiques…

 

La ville se targue aussi d'avoir accueilli le peintre Claude Monet qui a séjourné à Zaandam pendant quatre mois en 1871. Il y a peint 25 toiles, fortement inspiré par les paysages de la région.

La maison du Tsar

Le but de notre escapade à Zaandam, c'était la visite de la Maison du tsar Pierre le Grand. Cette maison d’ouvrier a été construite en 1632 avec du vieux bois de bateau : elle est l’une des plus anciennes maisons en bois des Pays-Bas. Elle a survécu aux affres du temps en étant restaurée de fond en comble il y a quelques années et surtout protégée  par une maison de pierre à l’intérieur de laquelle elle se trouve.

 

Cette maison fait partie du patrimoine local car c’est là que vécut le tsar Pierre le Grand en 1697 lorsqu’il est venu apprendre le métier de charpentier de navires.

 

Tout commence par la « Grande Ambassade », un voyage que le tsar entreprend en Europe en 1697 et 1698 pour acquérir des connaissances et des technologies ainsi que pour recruter des spécialistes étrangers au service de la Russie.

En 1697, Pierre prend la route avec un entourage composé de 250 personnes pour un voyage de 18 mois. Officiellement, « l'Ambassade » était dirigée par trois de ses plus proches conseillers et Pierre a utilisé un nom d'emprunt, Piotr Makhailkov, pour la durée du voyage afin de rester anonyme.

 Aux Pays-Bas, il est devenu apprenti d'un constructeur naval à Zaandam. Pour le Tsar, l'apprentissage des technologies navales était un aspect crucial pour son objectif de créer un marine moderne et les bâtiments hollandais étaient considérés comme parmi les meilleurs du monde à l'époque.

 La maison où a séjourné Pierre appartenait à Gerrit Kist, un forgeron hollandais qui avait travaillé un temps à Moscou pour le Tsar et avec qui il était resté en très bons termes.

  Maison empreinte d'histoire, même si le tsar n'y a séjourné que 8 jours ! Il faut dire qu'il était facilement reconnaissable par sa taille : il mesurait plus de 2 mètres de haut !

Les habitants de Zaandam comprennent vite que le géant russe Piotr Mikhaïlov est le tsar. Pas de doute possible ! Leur curiosité est telle que Pierre ne peut plus se déplacer tranquillement. Des attroupements se forment devant sa maison. Exaspéré, il plie bagage au bout de 8 jours et retourne à Amsterdam !

On ressent de drôles de sensations quand on est dans cette maison de guingois où rien n'est vraiment droit ! Quand on se déplace pour aller d'une pièce à une autre, on a comme le tournis et on perd vite l'équilibre...

Grâce à l'aide du maire de la ville d'Amsterdam, Nicolas Witsen (un expert en construction navale), Pierre le Grand a pu mettre en pratique ce qu'il avait appris à Zaandam en allant travailler dans la plus grande usine de construction navale du monde. Il a passé quatre mois à quai, dans cette propriété de la Compagnie des Indes Orientales à acquérir un savoir maritime complet. Mais le plus important est sans doute d'avoir réussi à "débaucher" un haut gradé de la Marine hollandaise, Cornelis Cruys, et à le faire venir en Russie où il a été nommé Vice-Amiral de la Marine russe et où il est devenu le conseiller le plus influent du tsar pour les affaires maritimes durant des décennies.

La visite de Pierre aux Pays-Bas est celle qui l'a le plus marqué parmi tous les pays qu'il a visités. Il n'y a pas seulement acquis des connaissances technologiques mais a aussi appris le mode de vie européen.

Depuis la Hollande, Pierre a voyagé ensuite en Angleterre, où il a rencontré le roi Guillaume III et visité les villes d'Oxford et de Manchester, où il a appris sur l'organisation des villes : connaissances qu'il met en pratique plusieurs années plus tard quand il fonde Saint-Pétersbourg. Mais ça, c’est une autre histoire...

Écrire commentaire

Commentaires: 0