· 

Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous.

Nous faisons régulièrement ce concours avec Gérard : à qui rencontrera le premier ou la première une connaissance lors de nos sorties et même lors de nos voyages à l'étranger.

 

Ainsi, nous avons retrouvé une connaissance à la sortie d'un train à Paris, puis la même à l'aéroport... Elle prenait le même avion que nous, destination le Maroc. Nous avons croisé une élève de Gérard dans un palais à Marrakech, nous avons retrouvé un de mes élèves avec sa famille dans un avion pour Porto au départ de Tours... Et à Paris à l'exposition Tintin au Grand Palais, j'ai aussi croisé une de mes élèves. Quant à notre retour de Grenade avec Transavia, ce fut l'occasion de discuter avec Georges Moustaki qui prenait le même avion. Il a même dédicacé le profil de l'Alhambra dessiné par Gérard...

Alors j'avais hâte de croiser mes élèves dans les rues de Bergen ou Schoorl. Jusqu'à présent nous n'en avions pas eu l'occasion.

 

Mais ce week-end avait bien commencé : nous dînions au Honky Tonk, un restaurant sympa juste en bas de chez nous. Et bien trois de nos voisins y étaient aussi et l'une d'elles s'est déplacée pour venir discuter un peu avec nous. Sympa !

Et le lendemain, lors de nos balades à vélo jusqu'à Bergen (marché, collecte de boîtes à chaussures pour l'école...), j'ai croisé trois de mes élèves et une collègue qui faisait, elle aussi, ses courses à Albert Dijn. Après deux mois seulement, je trouve que c'est bon signe...

Écrire commentaire

Commentaires: 0