· 

Repas hollandais

La première fois que nos voisins (ceux qui  habitent juste en face de chez nous) sont venus à la maison, c’était pour une heure de conversation française.

Elle, institutrice à la retraite, en plus de sa langue maternelle, maîtrise l’anglais, se débrouille très bien en français (elle a chanté de tête une chanson traditionnelle enfantine et ma foi, c’était chouette !) et s’est mise en tête d’apprendre l’espagnol !

Lui est un ancien animateur-radio sur une grande antenne nationale avec comme spécialité « La chanson française »… pas celle d’aujourd’hui, il va s’en dire.

Cela fait quatre ans que le couple habite à Schoorl : auparavant, ils habitaient sur un bateau amarré sur l’un des très nombreux canaux d’Amsterdam.

Bref, la conversation a surtout tourné autour des habitudes alimentaires des Néerlandais… entre le petit déjeuner copieux  à l ‘anglaise, le  »snack » pris le midi et le dîner plus conséquent le soir. Pour eux, il n’existe pas vraiment de gastronomie néerlandaise et même si les habitudes sont en train de changer depuis quelques années, on est encore loin du compte.

Fruits et légumes de saison présents toute l’année pour cause de cultures sous serres… Côté fromage, de la profusion en local ou en fromage français !... La viande vendue sous cellophane ou sous plastique en supermarché. Il est donc difficile de trouver des morceaux pour cuisiner « à la française » : pas de plat de côte, pas de joue de bœuf… Il va falloir faire autre chose, même si la dame rencontrée samedi matin chez notre poissonnier de Bergen , nous implore de ne pas chercher à imiter la cuisine néerlandaise… mais de garder nos traditions culinaires… Un comble !

Malgré tout, les recherches continuent…

 


 Le dîner  - démarré à 18h30  : nous sommes aux Pays-Bas et respectons les coutumes locales ! -  fut tout du long bercé par des chansons françaises : de Ferré à Brel en passant par Françoise Hardy, Barbara (il possède plusieurs CD de cette dernière !), Jacques Dutronc, Georges Brassens, Gilbert Bécaud… On en a profité pour réviser nos classiques.

  

 

Ce soir, notre voisine a mis "les petits plats dans les grands" : une entrée avec tomates,  avocats, salade, pignons, plus de petites tomates farcies …  un plat de résistance à base de  viande de bœuf cuite au vin rouge avec pommes et pruneaux accompagnée de légumes variés (choux de Bruxelles, carottes, purée de pommes de terre) Elle l'avait préparé la veille. Et pour terminer, dessert à base de fruits frais et de crème fouettée.  Le tout arrosé d’un vin rouge italien !

 Il va falloir être à la hauteur pour le « match retour ».

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    michelineduffaud@wanadoo.fr (jeudi, 05 octobre 2017 22:02)

    Coucou vous deux !
    Elle est bien jolie la terrasse ! Et le barbecue bien attirant !
    Vos voisins n'ont pas l'air mal non plus.
    Ce début de parenthèse hollandaise augure bien !

    Pour moi demain : Les Rendez-vous de l'histoire à Blois. J'aime y aller, cela fait 3 ans que je suis assidue. J'aime cette jolie ville, ce concept de débats , conférences dans plusieurs endroits et j'y ai mon "chouchou" en la personne de l'historien Patrick Boucheron, que j'aimerais bien ne pas rater demain.... Il n'est hélas, pas le "chouchou" de moi seule. Je sais bien que les places seront chères pour aller l'écouter !!!

    Très bonne soirée.
    Bisous

  • #2

    Gérard (vendredi, 06 octobre 2017 15:27)

    Micheline, j'espère que ton rendez-vous avec l'Histoire se passera comme tu l'as souhaité ! Nous gardons de très bons souvenirs de cette manifestation pleine de gens passionnés et pointus dans leur domaine ! Bisous !