· 

Aléas à la néerlandaise

 

Pas facile de s'installer...

 

En Hollande, aucun acte officiel ne peut être engagé sans le « numéro d'enregistrement » délivré par la mairie du lieu de résidence. Pour nous, Schoorl dépendant de Bergen, il s'agit du Gemeente Bergen.

 

Officiellement, je n'aurais même pas pu signer mon contrat de location... Mais c'est fait !

 

En tout cas, pour ouvrir un compte en banque ou les compteurs d'électricité, de gaz et d'eau, c'est indispensable.

 

Je le savais et j'avais même déjà pris contact pour me renseigner sur les demandes d'autorisation de stationnement pour notre déménagement (demande qui a d'ailleurs abouti à une autorisation au prix de 86,40 €... et à une impossibilité officielle de « bloquer » les 5 places de parking dont nous avions besoin) Finalement, vous le savez grâce au billet précédent, nous les avons utilisées et personne ne s'est plaint, question de bon sens.

 

Personne n'est venu vérifier non plus... Alors inutile cette demande d'autorisation ? Non, car je ne crois pas que j'aurais géré le stress d'un éventuel contrôle.

 

Le déménagement est passé même si l'installation est encore en cours avec le casse-tête de savoir ce que je laisserai ou non à l'école. Pour l'instant, c'est dans mon bureau et il n'y a plus de place dans les étagères.

 

Mais revenons à ce fameux numéro d'enregistrement. Ce matin, pleins de courage, nous dégainons le GPS et entrons l'adresse du Gemeente Bergen pensant n'avoir pédaler que les 4 km qui nous séparent de cette petite ville. En voyant : « 8km, 27 minutes », nous nous disons que le GPS se trompe et nous voilà partis (à vélo cela va sans dire).

 

Nous sommes arrivés à Bergen, mais le GPS nous indiquait qu'il fallait encore continuer sur la route d'Alkmaar. Et en effet, nous avons fini par quitter Bergen et entrer à Alkmaar ! Le croiriez-vous, la mairie de Bergen se trouve à …. Alkmaar.

 

Pas grave, le temps était propice et la balade très sympa. Mais une fois arrivés à la mairie, on nous a indiqué qu'il fallait prendre un rendez-vous !

 

« Puisque c'est ainsi nous reviendrons mardi ! ».

 

En sortant, des trombes d'eau qui heureusement ne durent pas longtemps et qui ne nous mouillent pas sous le garage à vélo de la mairie. Nous voilà donc repartis à Schoorl via notre future nouvelle banque pour prendre des renseignements sur l'ouverture du compte qui ne pourra se faire sans la fameux numéro (rendez-vous est pris pour … mardi). Angoisse après 5 minutes de pédalage : je sens des gouttes. Pas de panique, je ne faisais que passer sous des arbres ébroués par le vent.

 

Plus compliqué que pour l'ouverture de nos compteurs d'eau et d'énergie tout ça : pour eux, notre agent immobilier nous a mis en contact avec une société qui a pris tous les contacts pour nous (même si elle est encore en attente de notre fameux numéro d'enregistrement et de notre numéro de compte !)

 

Pour l'électricité, nous avons choisi de la jouer « green » et non « grey » et notre électricité sera donc fourni par les éoliennes et les moulins ! Dans un pays comme celui-là, on pouvait difficilement faire autrement !

 

J'avais peur que les prix soient plus élevés qu'en France, mais à part le forfait TV-internet-téléphone

 

(et là, Free est vraiment imbattable!) les tarifs sont quasiment les mêmes qu'en France.

 

Voilà, le soleil apparaît de nouveau alors que je rédige ce billet.

 

Demain samedi ou dimanche, nous inviterons nos voisins à un « borrel » pour fêter notre installation, qui est loin d'être terminée...

 

Lundi, première visite à l'école. Alors, à suivre....     

(écrit par Emmanuelle)

 

Aléas à la néerlandaise...

Aléas à la néerlandaise

Aléas à la néerlandaise

Écrire commentaire

Commentaires: 0