· 

Jour J

   L'équipe de déménageurs (au nombre de trois) est arrivée aux alentours de 8h30. Après avoir fait rapidement le tour du propriétaire (pardon !... des propriétaires vu qu'il y avait du mobilier et des cartons à charger dans les deux maisons !) ils se sont mis au travail.

J'avoue que c'est un "spectacle" toujours aussi bluffant que de les voir organiser de façon méthodique le rangement à l'intérieur de leur véhicule afin de maximiser l'occupation de l'espace.

Les fauteuils, les tables, les chaises, les cartons de toutes tailles, les étagères, les vélos (élément indispensable pour un séjour prolongé aux Pays-Bas !...), les housses de draps et couvertures, les penderies pour les vêtements, les cartons de vaisselle, les canapés, les coffrets pour les tableaux, le mobilier démonté élément par élément... tout finit par trouver sa place en s'alignant, en s'imbriquant ou en s'empilant, protégés soigneusement s'il le faut, arrimés à l'aide de sangles si besoin est. Cela se fait avec une rapidité déconcertante : on a affaire à des gens d'expérience !

Les craintes d'Emmanuelle quant au volume du camion au vu de tout ce qu'il y a à emmener aux Pays-Bas se sont dissipées très vite.

 

 

Un petit souci avec des portes d'armoire impossibles à descendre par l'escalier car trop larges... ou quand on finit par se rappeler qu'on les a montées avec une échelle et passées par l'encadrement de la fenêtre du premier étage ! Il va falloir aussi rattraper le "coup" des vêtements d'hiver des filles qu'on a laissés partir dans le camion avec les nôtres... Rien de bien grave.

Après un dernier effort, histoire de déménager d'une maison à l'autre, deux trois meubles que l'on emmène pas avec nous (il faut savoir profiter des forces vives en présence !), après un pot pris en commun (ils ont exigé du soda et rien d'autre !), on se donne rendez-vous du côté de Schoorl jeudi matin, sachant qu'ils ont l'interdiction formelle de rouler le 15 août. En croisant les doigts pour que l'on n'ait pas de problème de stationnement une fois arrivés à destination. Mais ça, c'est une autre histoire...

Il est 12h50 quand le camion de déménagement  quitte son emplacement devant la maison.

 

Le GRAND NETTOYAGE peut commencer ! Aspiration, lessivage, récurage du sol au plafond : cela nous prend l'après-midi...

 

La journée se termine en douceur autour d'une table chez une amie qui s'est vu confier la garde de son petit-fils de vingt mois : ambiance garantie !...

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0